La formation par alternance pour une meilleure intégration dans la vie professionnelle

Qu’est ce que la formation par alternance ?

L’alternance permet de suivre une formation qualifiante avec un rythme école/entreprise sur une durée déterminée. Elle conjugue ainsi apports théoriques et apports pratiques et débouche sur l’obtention d’un diplôme.

Quels sont les avantages de la formation en alternance ?

Le principal avantage des formations en alternance c’est de pouvoir se former concrètement sur le terrain avec des professionnels. Et de surcroît, sur des professions d’avenir pour lesquelles les entreprises sont prêtes à investir en temps et en moyens. Pas de risque de se tromper en général. Ce côté pratique de la formation permet aussi de se rendre compte de la réalité du métier et éventuellement de se réorienter si on découvre que cela ne nous correspond pas vraiment. Les étudiants qui optent pour cette voie ne s’y trompent pas, même s’ils ont parfois du mal à trouver une entreprise d’accueil, parmi les principaux avantages de ce type de formation on peut citer l’association entre la théorie et la pratique et l’acquisition des compétences.

En alternance, les jeunes ne sont pas seuls. Le maître d’apprentissage ou le tuteur  assurent le suivi de la formation et font l’interface entre le jeune, l’entreprise et l’organisme de formation. Ce n’est pas forcément une obligation pour les entreprises mais cet accompagnement  est la garantie d’une bonne transmission des compétences. Tout le monde y trouve un intérêt, les jeunes, les écoles et les entreprises. Car la principale finalité pour les entreprises c’est souvent d’embaucher les jeunes à l’issue de leur alternance. Beaucoup d’employeurs ont du mal à trouver des profils formés aux spécificités de leurs métiers et de leur marché. L’alternance permet d’y remédier et d’avoir des jeunes opérationnels avant même la fin de leur cursus académique. C’est une voie royale pour accéder à l’emploi. Autre avantage pour les jeunes : en étant en immersion dans l’entreprise on n’a pas de surprise sur ce qui nous attend ensuite. C’est le meilleur moyen de découvrir la culture d’une entreprise de l’intérieur et faire le choix d’y continuer sa carrière ou d’aller voir ailleurs.

Quelle est la réalité de la pratique au Sénégal ?

Au Sénégal, la pratique se développe en particulier dans les filières professionnelles. Mais une véritable impulsion est en train d’être donnée par le gouvernement qui souhaite d’avantage professionnaliser l’enseignement supérieur général. D’ailleurs, dans le traditionnel discours de la nouvelle année 2018, le président de la république a mis l’accent sur la nécessité d’avoir un système de formation efficace qui répond aux besoins réels des entreprises. Certaines grandes écoles de commerce ont fait de la formation en alternance leur spécialité. Des établissements d’enseignement supérieur proposent des formations alternantes de niveau licence ou master dans les différentes filières du management. Globalement il est reconnu que dans une économie qui s’appuie de plus en plus sur le savoir-faire et les compétences, l’accès à la formation qualifiante devient la clé de la productivité, de la compétitivité et de l’employabilité. C’est donc fort de cette vision que des politiques sont mis en place en vue d’une réforme profonde du système éducatif.

Doit-on développer la pratique ? Comment ?

Très certainement, la formation en alternance doit être développée pas seulement dans les filières professionnelles mais aussi dans l’enseignement dit général. L’avantage d’une telle méthode est de faciliter l’insertion des jeunes diplômés dans le marché de l’emploi dans la mesure où ce système est un véritable pont entre la formation académique et le monde de l’entreprise. Le reproche d’une formation trop théorique et éloigné des réalités de l’entreprise est souvent émis en particulier par les professionnels  du secteur privé. La solution est sans nul doute le développement de l’apprentissage dans notre système éducatif.

Pour se faire, l’Etat doit jouer un rôle prépondérant en créant un environnement favorable qui encourage les entreprises à accueillir les jeunes durant leur formation. Concrètement, il faut mettre en place des mesures incitatives qui peuvent se traduire par des subventions, des réductions d’impôts ou autres en vue de faciliter la prise en charge des jeunes. Toutefois, il faut se poser la question de savoir est ce que l’Etat a les moyens de financer une telle politique au regard des difficultés que connait l’éducation nationale ?