RECRUTEMENT ET RESEAUX SOCIAUX

Le boom des réseaux sociaux n’est plus à démontrer. Aujourd’hui, leur utilisation a un impact considérable dans nos sociétés car ancrée dans les pratiques et habitudes des individus. Cela est largement mesurable en particulier dans le domaine de la gestion des ressources humaines où les pratiques de recrutement donnent une large part aux réseaux sociaux dit professionnels. Autant du côté des recruteurs que de celui des candidats, avoir une page sur LinkdIn, twitter, Viadeo  ou autre est un impératif. Les objectifs poursuivis sont diverses et les avantages le sont tout autant.

Comment donc expliquer l’utilisation quasi impérative des réseaux sociaux dans les processus de recrutement ?

Du point de vue employeur, le réseau social est d’abord utilisé pour diffuser des annonces. Ce qui permet de bénéficier d’une large diffusion et de cibler les professionnels qui évoluent dans le secteur d’activité concerné. Il sert aussi de plateforme de sourcing car aujourd’hui c’est une nécessité voire une obligation  pour tout professionnel de disposer d’une page sur ces réseaux sociaux. Un autre avantage pour les entreprises et pas les moindres est cette possibilité qui leur est  donné de soigner leur image, de travailler en quelque sorte sur leur marque employeur dans le but d’attirer les meilleurs talents. D’où l’importance de travailler sur le branding de son entreprise en ayant une page active et attractive.

S’agissant des candidats, la présence sur les réseaux sociaux s’explique essentiellement par le fait que leur utilisation est ancrée dans les habitudes comme nous le disions ci-haut. Les nouvelles technologies ont envahi tous les domaines de l’activité humaine et la recherche d’emploi n’est pas en reste.  L’utilisation des réseaux sociaux leur donne plus de visibilité auprès des recruteurs et leur permet aussi d’avoir l’information sur les offres disponibles.

Toutefois, il est important de noter que l’utilisation des réseaux sociaux a changé la donne de part et d’autre dans le processus de recrutement. Le rapport entre candidat et recruteur est profondément modifié. Auparavant, les candidats étaient en recherche active et faisaient la démarche de contacter les entreprises. Avec l’avènement des réseaux sociaux, la tendance s’inverse et il y a une attraction des recruteurs pour les candidats en écoute passive. Ceci est particulièrement vrai pour les secteurs fortement concurrentiels ou pour les profils rares. Pour mieux nous éclairer sur le sujet, écoutons monsieur Moussa DIAGNE consultant en RH et formateur.

 

 

Les limites du recrutement par les réseaux sociaux?

Si les réseaux sociaux sont devenus incontournables pour diffuser du contenu, leur usage dans le domaine du recrutement présente des limites. En effet, certains réseaux sociaux professionnels limitent le nombre de mises en relation quotidiennes ou mensuelles. Ce qui impacte forcément le travail des recruteurs. La limite de l’utilisation de ces outils se pose aussi en termes de coût. Avoir accès aux profils intéressants et en nombre suffisant nécessite un abonnement qui représente un coût assez onéreux en particulier sur LinkdIn qui est le plus souvent plébiscité. Il faut aussi un investissement en temps car une mise à jour  permanente des profils est nécessaire. Toutefois attention au risque de la surexposition sur ces réseaux sociaux. Car certaines publications peuvent être discriminantes dans la recherche d’emploi. Désormais il est classique pour les recruteurs d’accéder aux fiches profils des candidats sur les réseaux sociaux pour parfaire leur vision de leurs parcours.

Quel avenir pour les réseaux sociaux dans les processus de recrutement ?

Il est évident que l’utilisation des réseaux sociaux dans les processus de recrutement sera de plus en plus importante.  L’avènement de la génération Y sur le marché de l’emploi contribuera certainement à l’accentuation du phénomène. Car, cette génération bouleverse tous les codes établis dans beaucoup de domaines et le marché de l’emploi n’est pas en reste. Par ailleurs avec le phénomène de la digitalisation qui gagne les entreprises, nul doute que le contact virtuel sera une pratique courante. Toutefois, se pose la question de l’usage qui sera fait des outils classiques de recrutement jusque là utilisés. Ce qu’on peut retenir à ce stade, c’est qu’il existe une complémentarité entre les différentes méthodes existantes. Aucun recruteur ou candidat ne peut prendre le risque de délaisser les job board  ou d’autres méthodes de recherche d’emploi. Ce serait indéniablement limiter ses chances de réussite en ne multipliant pas ses canaux de recherche.

 

 

ATM

Cabinet Innov’Actions