Digitalisation de l’accompagnement des demandeurs d’emploi : où en sommes-nous ?

Le numérique donne un peu de transparence au recrutement

Cette transformation passe par des sites davantage tournés vers ce que l’on appelle « l’expérience candidat ».

Postuler à une offre d’emploi via son mobile, se préparer à un entretien d’embauche grâce à un MOOC ou encore échanger en direct avec un recruteur… Tout cela est désormais possible grâce au web. La digitalisation crée de nouvelles relations entre les candidats et les recruteurs davantage basées sur la rapidité, la transparence et la personnalisation.

Les candidats attendent des recruteurs des informations plus détaillées et moins formelles sur les offres d’emploi, une relation plus humaine et plus transparente, et enfin, des retours plus rapides. Certaines grandes entreprises l’ont bien compris et, afin d’attirer de nouveaux candidats, ont fait évoluer leurs pratiques de recrutement. Deloitte, Orange, Carrefour, Accor ou encore Michelin font partie de ces entreprises innovantes.

Sur Skype ou via des plateformes, les entretiens vidéo se multiplient   Recrutement : des entretiens de plus en plus virtuels

Cette transformation numérique passe notamment par des sites carrière moins institutionnels et davantage tournés vers ce que l’on appelle « l’expérience candidat ». Par exemple, le nouveau site de recrutement de Carrefour propose des offres d’emploi géolocalisées enrichies (le candidat peut ainsi calculer le temps de trajet depuis son domicile en fonction de son moyen de transport), des échanges avec les recruteurs en ligne sous forme de chats, mais aussi un quiz d’orientation ou encore des vidéos des collaborateurs filmés en magasin.

Ces entreprises développent également leur présence sur les réseaux sociaux (page Facebook ou LinkedIn, compte Twitter) et se dotent des moyens humains pour répondre aux questions des candidats quasiment en temps réel. Elles savent également utiliser leurs collaborateurs comme des ambassadeurs et n’hésitent pas à les solliciter pour répondre aux questions de potentiels candidats. C’est le cas de Deloitte qui a développé une application sur sa page Facebook pour favoriser les échanges entre les candidats et des collaborateurs volontaires. Tout ceci vise à initier une relation plus directe et plus authentique entre candidats et recruteurs.